Chargement... Merci de patienter quelques secondes...

 

Je ne vais pas concurrencer l'excellent site sur la poule MARANS qu'est le Marans Club de France. Je mets le lien pour les intéressés à la rubrique liens et sites amis. C'est une volaille réputée pour être une bonne pondeuse et faire des oeufs couleur chocolat, mais moins réputée pour sa chair qui est toutefois fort convenable.

Un peu d'histoire :   
 

 Au 12ème siècle, Aliénor d'Aquitaine, d'abord reine de france, puis reine d'angleterre,  lors de son second mariage avec Henri II Plantagenet apporta en dot à l'Angleterre une partie de l'Ouest de la France ce qui correspond à la Vendée, le Poitou, l'Aunis et le Saintonge, le Périgord et le Limousin.
La domination des rois d'Angleterre dura deux siècles et s'acheva par la défaite Anglaise de Castillon la Bataille en 1453 qui mit fin à la guerre de Cent Ans.
Les bateaux anglais faisaient alors souvent escale à Bordeaux, mais aussi à La Rochelle (près de la ville de Marans) et débarquaient les coqs rescapés des combats qui étaient organisés pendant les traversées par les marins pour leur distraction. Ces coqs combattants furent croisés volontairement ou non avec les poules locales. Les produits issus de ces croisements avaient une silhouette musclée et trapue. Ils pondaient déjà des œufs trés colorés (apport des combattans asiatiques ???).

Ces coqs de combat, aux coloris multicolores, sont  à l'origine des nombreux coloris de la Marans. Ces combattants étaient eux même d'origines diverses, de formes et de coloris différents. Ces ancêtres de la marans étaient très disparates et leurs produits aussi. La deuxième moitié du 19ème siècle fut marquée par l'introduction de races asiatiques telles que les brahmas, cochin et Langshan. La plupart des races francaises ont bénéficié de cet apport de sang neuf et des caractéristiques des races asiatiques.

 Monsieur A. GEOFROY SAINT HILAIRE importa des Langshan en France en 1876 pour le jardin d’acclimatation et en fit remarquer les grandes qualités à Monsieur de Foucault qui se décida à en faire un élevage important à Calais.
Un éleveur amateur, Monsieur Louis Rouillé, se passionna  pour cette race asiatique aux œufs foncés et amena de nombreuses poules Langshan à Fouras, près de La Rochelle. Les produits issus de son élevage furent disséminés dans la région. Les croisements qui suivitent fixérent définitivement les caractéristiques que nous connaissons aujourd'hui. Ainsi était née la poule de Marans, pondeuse d'oeufs extra roux à coquille épaisse. Cette nouvelle race fut présentée à l'exposition de La Rochelle en 1914 sous la dénomination de "Poule du Pays". La sélection de la couleur de l'oeufs a débuté en 1921 par Mme Rousseau de l'île D'Elle.


Marans noir cuivré


Voici l'échelle officielle des oeufs de la poule marans de 1 à 9.

 Le n° 1 est un oeuf blanc de type gauloise ou leghorn.

Le n° 2 est un oeuf teinté improprement appelé brun.

Le n° 3 est déjà un oeuf de marans roux, mais insuffisammant sélectionné.

Le n° 4 est un oeuf extra roux, mais les pigments sont répartis de manière inégale.

Les n° 5 à 7 sont des oeufs dont la couleur est bonne pour un éleveur.

Les n° 8 et 9 sont excellents et assez rares.

Caractéristiques de la Marans: 

La Marans est une volaille assez forte, de hauteur moyenne, donnant une impression de robustesse et de rusticité. Son plumage est assez collant, les ailles serrées au corps. Les pattes sont plus ou moins emplumées. Elle produit des œufs très gros et extra-roux. Toutefois, la couleur de l'oeuf se travaille.

La sélection peut de porter soit sur la couleur de l'oeuf, soit sur la conformité au standard, ou sur les deux en même temps.
 
Principaux caractères du coq :  
     Tête : plutôt forte légèrement aplatie et allongée.
     Queue : assez courte légèrement relevée.
     Dos : long, plat, légèrement incliné vers l’arrière.
     Ailes : courtes serrées au corps.
     Poitrine : large.
     Cuisses : fortes.
     Tarses : de hauteur moyenne, légèrement emplumés.

Coq Marans cuivré  





Principaux caractères de la poule :  
     Crête : fine, droite.
     Cou : long infléchi vers le crâne.
     Dos : ligne de dos moins inclinée que celle du coq.
     Queue : petite et serrée.
     Poitrine : large et pleine.
     Abdomen : bien développé.
Œufs : 65 à 75 g chez la poulette. 70 à 80 g chez l’adulte, coquille très foncée.
Masse : du coq 3,5 à 4 kg ; de la poule : 2,6 à 3,2 kg.

coqs et poules marans (Noir cuivré, bleu cuivré et splash)

 

C'est une race à deux fins, chair et ponte.

 

 Poule bleue cuivrée

 

Poule marans noir cuivré



 

 


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement