* * * * * * * *
NOIRE DE CHALLANS

* * * * * * * * * * * * * * *

 
Mr Ayraud dans son « Manuel d’agriculture Vendéenne (1873) » nous livre la première description de l’ancêtre de la noire de Challans. Il s’agissait d’une volaille « de taille moindre à un plumage noir avec une petite crête simple, très précoce, rustique et bonne pondeuse, à une chair d’excellente qualité, mais est coureuse au caractère sauvage et ravageur ; c’est elle qui domine dans toute la région »
A cette époque la sélection, telle que nous la connaissons, était uniquement basée sur la nature ; les animaux adaptés à leur lieux de vie pouvaient alors procréer, les autres disparaissaient. Et la couleur noire me direz-vous, la principale explication concerne les prédateurs : un animal clair a peu de chance de survivre car trop facilement repérable ; il ne faut pas oublier que ces animaux étaient élevés dans la nature et non parqués,  peut être est-ce là la raison pour laquelle la majorité des vieilles races sont de couleur sombre ou panachée.
l’origine de la noire de Challans remonterait à 1848. A cette époque, d’après les renseignements recueillis auprès de volaillers très importants, une infusion certaine de sang (Orpington noir) volaille anglaise ramenée probablement par des marins, qui lui a donné son type actuel.

Coq


Il apparaît que la poule de Challans actuelle est issue de volailles locales de petite taille et très rustiques croisées avec des poules asiatiques de plus grande taille probablement des Langshan à partir de 1876, puis avec des Orpington noires. Cependant les vendéens ne sont pas des éleveurs très attachés à l'aspect extérieur hormis pour la couleur noire.

L'analyse génétique menée par l'INRA de Jouy-en-Josas a permis d'établir un profil génétique des animaux de Challans : il apparaît alors que des animaux prélevés dans le maximum d'élevages représentatifs n'ont que très peu de communauté génétique contrairement à toutes les autres races testées. Il convient donc de prendre garde aux croisements effectués entre les individus car le taux de consanguinité est par ailleurs très élevé.

Poule de Challans



La morphologie de cette volaille est moyenne, mais très robuste.
Poids du coq : il doit faire de 3 à 3.5 Kg ; celui de la poule doit faire de 2 à 2.5 Kg.
C'est une volaille fermière,très calme, qui recherche activement sa nourriture dans son espace naturel, docile, très résistante.
Ce n'est pas une grande pondeuse. Ses œufs ont une coquille teintée de roux, pesant 60 g environ. C'est une assez bonne couveuse qui n'est pas très lourde.
Elle a une chair très fine qui a fait sa réputation dans une époque maintenant révolue, célèbre sur les marchés locaux.

Noires de Challans


Cette race est intéressante du fait de sa rusticité à touté épreuve et par son élevage facile : elle s'adapte au climat vendéen qui en fait des sujets très vigoureux et peu fragiles.


 

 


Haut de la page

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement