* * * * * * * *
L'OEUF

* * * * * * * * * * *

 

 

Un petit peu d'histoire:  

Les oeufs de diverses espèces d'oiseaux sont consommés depuis les temps les plus reculés. Le musée de l’oeuf à Soyans dans la Drôme, conserve l’un des oeufs les plus anciens : un œuf de dinosaure de 70 millions d'années : l'Hypselosaurus.
Les Phéniciens connaissaient et mangeaient les oeufs d'autruche, tandis que, dans l'Antiquité, les Romains consommaient ceux du paon bleu et les Chinois, ceux du pigeon.
L’ère de l'oeuf ne démarre réellement qu'à partir de 2500 av. J.C., lorsque les hommes, pour subvenir à leurs besoins décident de se lancer dans la domestication et l’élevage des volailles.
Tous les oeufs de n'importe quelle espèce pondeuse, y compris ceux des reptiles tels que la tortue ou le crocodile, peuvent servir de nourriture.
Au Moyen Age l’œuf est une importante source de protéine aussi bien dans le peuple des villes que dans la compagne où les paysans n’avaient pas les moyens de s’acheter de la viande, ni le droit de chasse (qui appartenait au seigneur). Au début du Moyen Âge la consommation d’œufs était cependant interdite dans la mesure où, tout comme la viande, l'Église catholique interdisait d'en consommer les jours maigres, c'est-à-dire pendant plus de 160 jours par année (entre 100 et 200 jours selon les régions).

Comme chacun peut le savoir, les poules commençaient à pondre dès le début du printemps, période de reproduction par excellence et de ponte maximum. Pour éviter de perdre cette précieuse ressource, les oeufs étaient conservés selon diverses méthodes, en fonction des époques et des lieux :
    * dans le sable;
    * dans la sciure;
    * dans la cendre;
    * dans la paraffine;
    * dans l’huile ou de la graisse;
    * dans l’eau de chaux;
    * dans un mélange d’eau et de silicate de soude;
jusqu'à Pâques, jour de fête par excellence.
Toutefois, le menu peuple estimait qu'il était plus rentable d'attendre que l'oeuf se transforme en poule ou en coq.

Origine des oeufs de Pâques :


Comme il était interdit de manger des oeufs pendant le carême, on se trouvait à Pâques devant une grande quantité d'œufs.
Alors à partir du moyen-âge on a pris l'habitude de s'offrir des oeufs décorés. L'œuf de Pâques a donné naissance à beaucoup de coutumes très diverses selon les pays.


A la cour des rois d'Angleterre et des rois de France on offrait des oeufs étonnants. La surprise contenue dans l'œuf est une tradition qui remonte au  16ème siècle, et certaines sont même passées à l'histoire tant elles étaient exceptionnelles : c'est le cas de la statuette de Cupidon renfermée dans un énorme oeuf de Pâques offert par Louis XV à Madame du Barry.


Au Moyen-Âge, les familles royales échangeaient des oeufs recouverts d'or.

On rapporte que Le roi Louis XIV, distribuait en personne des oeufs peints à la feuille d'or à ses courtisans.
En Grèce, on échange des oeufs colorés en rouge pour honorer le sang du Christ.
Les Slaves décorent leurs oeufs de motifs de couleurs argent et or.
Les Russes orthodoxes ont pour tradition de faire bénir les oeufs à l'église et de les cuisiner pour leur déjeuner du dimanche de Pâques.
En Angleterre, en Hollande, ainsi qu'en France les enfants vont de maison en maison en quête d'oeufs de Pâques.  C'est en Ukraine et dans les pays de l'Est que s'est développé l'art de la décoration des oeufs.

On prête à Louis XV qui raffolait d'oeufs à la coque et de meringues d'avoir développé l'aviculture à Versailles, les poulettes étaient installées jusque dans les greniers et fournissaient quotidiennement les coquetiers royaux. Sous le règne de ce roi, les français consommaient 60 oeufs par an et par personne et Menon disait de l'oeuf : "c'est un aliment excellent et nourrissant que le sain et le malade, le pauvre et le riche partageaient ensemble."

 

 

 

 


 


Haut de la page

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement