POULE D’ALSACE :

Cette volaille de taille moyenne, trapue mais élégante, très vive, a été sélectionnée à partir de sujets issus des fermes et campagnes alsaciennes à la fin du 19ème siècle.

Elles étaient élevées de façon très extensive jusqu’au 19ème. Elles sont souvent assez sauvages, couchant dans les haies, ou dans un coin d’une étable quelconque, couvaient où bon leur semblait, continuellement à la recherche de tout ce qui leur tombait sous le bec.

La sélection avicole (vers la fin du 19ème siècle) s’est d’abord tournée vers la production, puis vers la beauté depuis quelques décennies,). Se ressemblant par les formes, les couleurs étaient multiples et variées. On pense qu’il existait au début du XX siècle certaines variétés aujourd’hui disparues.

La Poule d’Alsace fait partie des quelques races françaises à ne pas avoir été croisées avec les races asiatiques. Elle fait partie du groupe des races de volailles européennes reconnaissables à leur taille moyenne, à leur oreillons blancs et aux pattes grises.

 

La Poule d’Alsace a été une bonne volaille de rendement. Conforme au type fermier, elle a un corps trapu et cylindrique, légèrement incliné vers l'arrière; les ailes sont bien collées au corps ; la crête est de taille moyenne et finement perlée ; l’abdomen est bien développé chez la poule.

Il faut toujours veiller à garder un bon équilibre dans la conservation et l’amélioration d’une part des caractéristiques et phénotypes standards de la race et d’autre part ses qualités utilitaires (poule à chair fine et précocité des jeunes).
Les poussins grandissent vite et s’emplument en un mois. Les coqs semblent un peu plus lents à développer leur queue ornementale, les poulettes sont en mesure de pondre dès l’âge de 6 mois.

Pour les bons éleveurs, on signale une performance moyenne de la ponte supérieure à 140 œufs ayant un poids individuel de 60g minimum. La tendance à couver est relativement faible, sauf pour la variété saumonée.
La masse du coq est de 2 à 3 kg, bague de 18 mm, - celle de la poule de 2,5 à 3 kg, bague de 16 mm.

Le standard français reconnait 4 variétés


- la variété noire la plus répandue : bec et ongles foncés, tarses noirs ardoise foncé. Le plumage est entièrement noir avec des reflets verdâtres mordorés. Le sous plumage est noir mat.

 photo provenant du site : www.realhp.de/members/la_poule_dalsace/


- La variété blanche :  Le bec est bleuté, les tarses et doigts sont bleu ardoise. Les ongles ont la couleur corne , les yeux sont foncés. Le plumage est d’un blanc pur.    


- La variété bleue :  le plumage est bleu argenté clair comme chez l’Andalouse. Chaque plume est bordée d’un liseré noir. Les parures sont d’un noir lustré chez le coq. Chez la poule le camail est noir.


- La variété dorée

 photo provenant du site : www.realhp.de/members/la_poule_dalsace/

 

 photo provenant du site : www.realhp.de/members/la_poule_dalsace/




 

 

Haut de la page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement