* * * * * * * *
TRANSPORT DES OEUFS A COUVER

* * * * * * * * * * * * * *

 

Le transport des oeufs à couver

Il y  a de plus en plus d’annonces de vente d’oeufs à couver. C’est un moyen intéressant de faire venir soi même les poussins lorsqu’il n’y a pas d’éleveurs à proximité.
Toutefois, le résultat tient de la loterie.
En effet, rien ne garantit :
- le taux de fécondation
- la fraîcheur des oeufs
- la qualité des reproducteurs
- les conditions de transport ainsi que le processus d'incubation.
 

Même avec une bonne couveuse et des oeufs parfaitement fécondés, on a toujours une part de déception.



Pour ceux qui  veulent se lancer , il faut déjà voir avec la Poste  pour les tarifs. Ensuite essayons de voir comment réaliser l’emballage pour éviter un taux de casse important pendant le transport.


Tout d’abord il faut placer les oeufs préalablement enveloppés dans une feuille d’essuie tout ou de papier toilette épais, dans les alvéoles d'une boîte à oeufs. Il faut ensuite garnir de coton ou d’essuie tout la boîte à oeufs  pour immobiliser les oeufs dans les alvéoles et les maintenir coincés. Il faut bien garnir les interstices. On pourra y mettre également du papier à bulles d’air. En secouant légèrement puis un peu plus fort la boîte, il ne faut pas sentir que certains oeufs soient mal calés, sinon rajouter de quoi bien garnir et recommencer jusqu’à ce que cela vous paraisse correct.

Ensuite, il convient de bien envelopper la boîte à oeufs elle même avec au moins deux couches de papier à bulles.  Une fois bien entourée, il faut scotcher le tout pour éviter que l’emballage protecteur ne se détériore.

Si votre colis comporte au moins deux boîtes, il est conseillé de les scotcher ensemble.

 

Vos boîtes  étant bien attachées, il faut prendre un carton plus grand et en tapisser le fond et les parois avec du papier à buller puis remplir avec du papier journal froissé. Il faut tasser celui-ci pourqu’il n’y ait pas de jeu lorsque vous y mettrez les boîtes d’oeufs. Continuer à remplir à moitié environ puis mettre vos boîtes que vous calerez à nouveau avec du papier journal froissé et tassé, tant sur les côtés que sur le dessus.
Vous pouvez remplacer tout ou partie du papier journal par du polystyrène expansé.

L'important, c'est que les oeufs ne puissent pas bouger dans leur boîte, et que la  ou les  boîte(s) à oeufs ne puisse(nt)  pas bouger dans l'emballage en carton. Il ne faut pas entendre les boîtes de l’intérieur toucher contre les parois du carton, sinon il faut recommencer parce qu’elles n’ont pas été bien calées.

Faut-il ou non mentionner sur le colis qu’il s’agit d’oeufs à couver, ce qui sous entent que le colis est fragile ?
A chacun de se faire une opinion.
 

En tout état de cause, même si les oeufs sont remis aux destinataires dans les 2 à 3 jours de leur envoi, ils n’en ont pas  moins été ballotés, lancés, remués,  manipulés et,...attrapés par des mains plus ou moins délicates.

Risques divers :

Si les oeufs ne remplissent pas bien les alvéoles, ils risquent de taper contre les parois et endommager les chalazes qui retiennent le jaune. Dans ce cas, cela compromettra l’éclosion, voire le développement de l’embryon.
Si les boîtes naviguent dans l’emballage en carton,  à la sortie ça peut faire une omelette.  De plus si les oeufs cassés se répandent sur les autres, cela risque aussi de boucher les pores de la coquille et empêcher l’oeuf de respirer diminuant là aussi le taux d’éclosion.

L’envoi par la Poste est pratique, mais le résultat est aléatoire.

Le risque majeur réside dans les manipulations réalisées dans les centre de tri de la Poste. Les tapis roulants peuvent faire tomber les colis dans des containers de 2 mètres de haut. Vous pouvez imaginer les chocs subis par les oeufs, y compris lorsque d'autres colis tombent dessus. Il y a ensuite le transport sur des grandes distances,...

Témoignage personnel: 

Cette année, j'ai fait comme beaucoup, j'ai acheté des oeufs qui ont traversé la plus grande partie de la France. Résultat des courses: 27,27% de résultat. L'an dernier, ça allait entre 15 et 33%.

Lorsque j'ai demandé autour de moi, il y a eu pire. L'un de mes amis a fait 0 sur 40 oeufs. Grande déception !!! pourtant  il connaissait personnellement  l'éleveur.

Je ne pense pas qu'il faille systématiquement accuser  le coq, ou l'éleveur, ou la couveuse, ou la poste; mais à la sortie, il s'agit bien du mélange de tous ces différents facteurs. C'est ce qui fait que l'alchimie prend ou ne prend pas. Selon mon opinion personnelle, le paramètre le plus important reste quand même le transport.

Il faut bien se rendre compte que rien ne remplacera le service de proximité.

 



 


Haut de la page

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement