* * * * * * *
LA LYONNAISE

* * * * * * * * * * * *

 

La poule Lyonnaise :


La LYONNAISE à été créée par M. Etienne TAMBURINI dans la région de LYON. Cette poule serait la résultante de croisements divers et notamment entre une nègre soie blanche et un coq hollandais nain à huppe blanche ayant un cou nu et un plumage frisé. Ces produits auraient été ensuite croisés avec un coq hollandais à huppe blanche. La nouvelle génération  aurait été à son tour améliorée avec un coq Hambourg Noir.
Ce n’est qu’après 14 années d’efforts et de sélection que l’homologation officielle fut obtenue en 1969.

C’est une volaille de type moyen (1,5 Kg pour la poule, 2,5 Kg pour le coq) qui a la particularité d’avoir un plumage frisé de couleur noir. Sa tête est ornée d’une crête perlée avec de nombreuses excroissances qui se termine par 3 éperons, ainsi qu’une petite huppe dont les plumes sont tournées vers l’avant notamment chez la poule. La face est lisse avec un oreillon blanc. Les tarses sont bleue ardoise avec des ongles de préférence blancs. Elle est bonne pondeuse, les œufs qui ont un poids de 60 à 65g sont de couleur blanche.

Pour la LYONNAISE NAINE elle à été créée par M. GEORGES JOUBERT. Sa description est sensiblement la même que la grande race mise à part le poids qui doit être 800g pour la poule et 1 Kg pour le coq. Les œufs ont une masse de 40g.

Toutes les photos ci-dessous m'ont été fournies par monsieur Alain GREUSARD, éleveur dans le Doubs.


Cette race méconnue a failli disparaître sans l’opiniatreté et les efforts de quelques passionnés. Elle a connu une situation critique et a reçu le soutien de l’association ProNaturA France qui oeuvre notamment pour le maintien et la survie de la biodiversité de notre patrimoine avicole (et animalier plus généralement), pour l’encouragement de la découverte et l'élevage des animaux et végétaux domestiques ou sauvages, et ainsi de favoriser une connaissance approfondie de la Nature, visant à un plus grand respect de celle-ci ; et pour la promotion de l'élevage des animaux de races françaises et étrangères..
En collaboration avec quelques éleveurs, ProNaturA France a inauguré avec la poule Lyonnaise les premiers Contrats de Sauvegarde des espèces rares par l'Elevage.
De quoi s’agit-il ?
Pour les éleveurs intéressés, il leur suffira de passer un contrat moral avec des contreparties minimes :
1°) Communiquer les résultats d'élevage de l'année en septembre, d’indiquer combien de poussins sont nés, combien de coqs, de poules sont arrivés à plus de 4 mois, leurs caractéristiques et leur conformités au standard.
2°)  D’entrer dans un plan d'accouplements suivi par un coordinateur pendant au moins 5 ans.
3°) De redonner ou vendre au même prix le même nombre de sujets ou d'œufs reçus au départ
4°) Vacciner contre la maladie de Newcastle, et si possible éventuellement contre les maladies de Marek, Gumboro et Mycoplasmose. (pas d'obligation pour ces trois dernières, mais fortement conseillé).
5°) Protéger ses animaux contre les prédateurs afin d’éviter la perte de souchesissues de plusieurs années de sélection et d’élevage, notamment en ayant un poulailler hermétiquement clos.

Coq Lyonnais


Ces éleveurs seront reconnus officiellement comme éleveurs sélectionneurs participant au plan de sauvegarde. Si tous les éleveurs sélectionneurs ont pu recevoir ce qu'ils souhaitaient pour commencer l'élevage et qu'il reste encore des sujets, ils pourront être confiés à des élevages-conservatoires qui ne peuvent pas avoir beaucoup de sujets, mais qui sont utiles pour conserver des sujets à différents endroits du territoire et éviter les risques de disparition liés à d'éventuelles épidémies.

CSE de 2008 :  Le nombre d’éleveurs est passé de 5 à 15.

Couple Lyonnaise dans la neige


Toutes les personnes intéressées peuvent s'inscrire et obtenir des renseignements auprès de Jean-Emmanuel EGLIN, 11 rue de la combe séverin 25230 DASLE ou par internet : Sylvie.Domont@wanadoo.fr

Autre couple de Lyonnaise

 



 

Haut de la page

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement